Des élèves infirmières bien s

Categories: Genel.

Haz 18, 2021 // By:analsex // No Comment

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

3Some

Des élèves infirmières bien sAh ! la canicule ! Ce n’est pas très agréable ! Il faut se mettre à la recherche de fraîcheur, ce qui n’est guère facile parfois. Mais ça peut avoir de bons côtés : les gens se parlent davantage et on a presque l’obligation de s’aider mutuellement. C’est ce que je fais avec mes voisins plus âgés que moi et c’est ce fait une association, en partenariat avec la mairie qui envoie de jeunes étudiants et étudiants rendre visite à nos têtes blanches.J’ai pris l’habitude avec les fortes chaleurs que nous connaissons de rendre régulièrement visite à un de mes voisins, Jacques, qui habite à deux rues de chez moi. On discute cinq minutes de tout et de rien et je continue ma ballade quotidienne. Ce jour là, je me préparais à partir et voilà qu’on sonne à sa porte. Jacques va ouvrir et là, une charmante jeune fille est dans l’encadrement de la porte. Il me la présente, elle s’appelle Melissa, elle est envoyée justement par l’association qui intervient dans notre quartier. Elle est eurasienne, des cheveux courts, noirs, un peu ronde mais comme savent l’être les filles à cet âge où les rondeurs leur vont si bien. Elle fait des études d’infirmière et « elle se fait la main » dirions nous sur les personnes âgées tout en profitant de se faire un petit pécule pour l’année universitaire. Je ne veux pas les déranger davantage et je m’en vais.Je reviens le lendemain chez mon ami Jacques, la chaleur est toujours là mais je veux aussi en savoir plus sur la jeune élève infirmière. Je prends des nouvelles de mon ami, je le sens plus détendu qu’hier et je lui en fais la remarque. Je vois sur son visage un sourire énigmatique. Je lui dis : « Elle est bien mignonne la petite Mélissa que j’ai vue hier chez toi. Elle vient souvent ? ». Il me répond : « Trois fois par semaine ». Je lui dis : « Tu en as bien de la chance car elle est vachement bien roulée, c’est un régal pour les yeux ». Et il ajoute : « En plus, elle est très gentille », en insistant sur le mot « très ». « Ah oui ! Et à quel point très gentille ? ». Et Jacques de me répondre : « Elle comprend nos besoins, à nous les hommes ». La conversation devenait vraiment intéressante. En continuant à discuter avec Jacques, il me fait comprendre que la belle Mélissa se laisse aller à lui faire des gâteries, bref, qu’elle le branle et qu’il la pelote. Je n’en reviens pas !Craignant que je le prenne pour un gars qui raconte des histoires, Jacques finit par me lâcher : « Si tu ne me crois pas, tu n’as qu’à venir demain, tu te planqueras et tu verras par toi-même ». Je ne me le fais pas dire deux fois et je l’assure que je serai là le lendemain. J’arrive à mon heure habituelle et on commence à papoter avec Jacques qui s’est rasé de frais et s’est parfumé. On sonne, je m’éclipse dans la chambre d’à côté en prenant le soin de laisser un espace pour assister à la scène qui va se passer. Melissa arrive, toujours aussi belle. Elle porte une jupe courte et un débardeur qui s’arrête au dessus de son nombril qui met en valeur ses gros seins un peu tombants. Ils se font la bise et elle, très professionnelle, lui pose des questions sur comment il se sent, s’il boit bien, s’il dort bien et elle ajoute, en dirigeant son regard vers un endroit précis : « Et de ce côté ? ». Il lui répond : « Vous savez bien, il n’attend que vous ». Elle se penche un peu, me dévoilant le haut de ses cuisses que sa jupe a de la peine à cacher entièrement et elle se met à frotter la bite de mon ami Jacques à travers le tissu de son pantalon. La bite doit grossir rapidement car Melissa la sort de la braguette et laisse apparaître un engin de belle grosseur à moitié bandé.Et voilà Mélissa qui astique le manche de Jacques qui rapidement bande complètement et dont on voit le gland cramoisis qui luit. Melissa est maintenant complètement courbée et j’ai une vue magnifique sur son cul car sa culotte est un string brésilien qui laisse voir les deux splendides globes de ses fesses rebondies. La vue m’excite et je commence à bander sérieusement si bien qu’il faut que je sorte canlı bahis ma bite, ma main faisant instinctivement des va et vient dessus. Je vois une main de Jacques qui s’égare sur le cul de Mélissa et même qui s’insère délicatement dans sa chatte. Je vois la tête de Mélissa qui monte et descend et je comprends qu’elle doit lui pomper le dard. Aux soupirs que Jacques commence à pousser, je comprends qu’il ne va pas tarder à décharger et en disant « Je viens ! », je vois deux jets de sperme fuser qui vont s’écraser sur le sol. J’ai bien de la peine à ne pas faire la même chose car la vue du cul de Mélissa et de sa chatte en train de se faire doigter m’excitent trop mais je ne suis pas chez moi et je ne veux pas passer pour quelqu’un de sans gêne. Il faut dire que mon téléphone portable a filmé toute la scène et je pourrai me repasser ces images à l’occasion et cette fois-ci me laisser aller à la jouissance.Je laisse Mélissa et mon ami Jacques remettre un peu d’ordre après leurs ébats et, un des derniers éléments de la scène, je vois Jacques glisser un billet dans le corsage de Mélissa. C’est le moment que je choisis pour sortir de la chambre en disant à Mélissa d’un air faussement étonné : « Ah ! Vous étiez là ! J’ai fini avec votre vieil ordinateur Jacques, vous pouvez à nouveau l’utiliser comme avant ». Et nous sortons ensemble,Mélissa et moi après avoir salué Jacques et que Mélissa lui ai dit : « A vendredi ! ». Nous montons ensemble dans l’ascenseur Mélissa et moi pour sortir de l’immeuble. J’ai encore la bite toute dure et je sais qu’elle doit avoir sa culotte trempée de mouille après le doigtage de Jacques. Je sais que je n’ai pas beaucoup de temps pour passer un marché avec elle.Je lui dis : « Tu as bien compris, j’ai tout vu et je peux te dire que tu m’as fait bien bander, petite coquine ! J’ai même tout filmé sur mon téléphone portable ! ». Sans se démonter, elle me répond : « Bon, qu’est-ce que vous voulez ? ». Je me rapproche alors d’elle, je l’entoure de mes bras en profitant de lui peloter les nichons au passage et je lui réponds : « Te baiser, ma chère ! ». On est arrivé au rez-de-chaussée et j’appuie que le bouton pour aller au sous-sol, je sais qu’on sera plus tranquille pour discuter. Elle pousse la porte de l’ascenseur et elle est surprise de ne pas se retrouver dans le hall de l’immeuble. Je la pousse gentiment hors de l’ascenseur et on se retrouve dans la pénombre dans un couloir qui conduit aux locaux techniques et aux caves. Je la prends par la taille et je lui dis : « Viens, on va causer ! ». Elle me répond : « Je suis désolée, mais j’ai mon nouveau rendez-vous et je ne veux pas être en retard ». La situation, la rend encore plus désirable mais je ne veux pas la brusquer. Je lui dis : « C’est bon, dis moi quand on peut se voir ? », en même temps, je lui ai mis la main qu cul et je lui malaxe les fesses. Elle me dit : « Ce soir, 6 heures, j’aurai fini, ça vous va ? ». Je fais la moue et je lui dis : « J’aurais aimé plus tôt dans l’après-midi ». Elle me répond : « Je suis vraiment bloquée mais j’ai une copine qui ne bosse pas pour l’association et qui plus dispo que moi. Elle m’a dit qu’elle aimait les gens comme vous, quoi ! pas des jeunes ! Vous verrez, on ne se ressemble pas mais elle est sympa et je verrai si je peux vous rejoindre si j’arrive à me libérer ! ». Je lui donne mon adresse et on convient que si elle ne me rappelle pas c’est que l’heure conviendra à sa copine pour 15h chez moi. Ça tombe bien, je suis seul, ma femme allant faire les soldes avec ses copines et je sais qu’elle en aura pour trois bonnes heures, en comptant le pot qu’elles iront prendre après le shopping. On se quitte après que j’ai pu goûter aux lèvres charnues de Mélissa et que j’en ai profité pour lui palper les seins une fois encore.Pas d’appel de sa part et j’en conclus que c’est bon, je vais pouvoir prendre du plaisir avec un jeunette cet après-midi. Ma femme part pour son lèche-vitrine avec ses copines et j’attends gentiment l’arrivée de Jade, la copine de Mélissa. 15H15, bahis siteleri on sonne à ma porte, je vais ouvrir, une grande jeune fille, 1m70 minimum, pas très épaisse, cheveux blonds coupés courts, de grands yeux verts, une bouche de rêve, est là devant moi. Je n’en reviens pas, elle est splendide. Elle se présente : « Je suis Jade, je viens de la part de Mélissa ! ». Je l’invite à entrer et à s’asseoir sur un canapé. Je m’assois près d’elle. Sa jupe déjà pas très longue, remonte sur ses cuisses, longues et fines. On se sourit, je la mets à l’aise en allant lui chercher une boisson fraîche. On commence à discuter. Je la complimente sur son physique. Elle est étonnée car elle me dit que généralement les gens la trouvent trop maigre et ajoute : « Mes seins sont trop petits ! » et joignant le geste à la parole, elle remonte son tee-shirt et me les montre. Deux petits mamelons, bien formés, avec une aréole large et des pointes, deux petites framboises érigées. Un vrai régal. Je lui dis que je les trouve magnifiques et lui demande si je peux les toucher. Elle me répond : « Oui, si vous voulez ! ». Je ne me le fais pas répéter et me voilà en train de lui caresser les seins, en insistant sur les pointes. Ma bouche fait suite à mes doigts et je me mets à lui sucer délicatement la pointe des seins. Elle a l’air d’apprécier car elle rejette sa tête en arrière en gémissant doucement. Une de mes mains se dirige vers son entrecuisse, elle s’insinue sous sa jupe et, ô surprise, aucun tissu ne se présente à mes doigts, la coquine est sans culotte ! Un de mes doigts pousse dans sa chatte qui est déjà humide. Tout doucement, je fais des va et vient et Jade mouille de plus en plus. Il faut dire que mon pouce s’est occupé de son clitoris et que je suis en train de faire des ronds autours et je le sens enfler sous mon pouce.Ma bouche a quitté la pointe de ses seins et s’est emparée de ses lèvres. Ma langue s’insère dans sa bouche et elle me rend mon baiser, nos langues s’emmêlant. Je suis aux anges et je bande. J’ai prévu le coup et je porte un short échancré sans slip si bien que ma bite peut prendre toute sa place sans être gênée. Jade commence à s’y mettre et une de ses mains s’est dirigée vers ma bite qu’elle manipule doucement avec des doigts de fée. Je sens que nous commençons à bien nous échauffer et qu’il est temps de passer aux choses plus sérieuses. Je lui dis : « Viens Jade, on sera plus à l’aise dans la chambre ». Je la soulève, je la trouve légère comme une plume et je la transporte sur notre lit conjugal, un grand lit d’un mètre soixante de large. Je la dépose en travers, je lui enlève sa jupe tandis qu’elle enlève son tee-shirt. Et là, le sexe de Jade dont ma main avait déjà fait connaissance apparaît dans toute sa splendeur. Dans son bassin étroit marqué par la pâleur de sa peau, sa chatte prend toute la place. Elle est d’un rose vif, presque rouge, ses grandes lèvres semblent immenses et son clitoris pointe, décalotté et luisant.La beauté de sa chatte compense largement la petite taille de ses seins et c’est une invite à la lécher et à la sucer. J’ai à peine le temps de me mettre à poil et me voilà entre les jambes de ma belle invitée, la bouche sur son antre dont on voit qu’il est régulièrement sollicité. La mouille que je récupère est délicieuse et je déploie ma langue pour pénétrer sa connasse le plus possible. Une de mes mains est passée au dessus de ma tête pour exciter son clito et une autre de mes mains est sur ma bite que je branle ce qui augmente le plaisir que je prends à lui lécher la moule. Les légers gémissements sont devenus des soupirs appuyés qui se transforment en petits cris et en phrases décousues : « Oui, c’est bon ! Encore ! Qu’est-ce que tu lèche bien ! Tu me fait jouir ! Ça y est je jouiiiiiis !!! » Et effectivement, ses cuisses qui étaient largement écartées se sont refermées sur ma tête et moi, je continue à lécher et faire des va et vient dans sa chatte avec ma langue ! On se remet à peine de cette jouissance, la sienne réelle et complète, la mienne partielle bahis şirketleri mais déjà forte même si je n’ai pas joui, que la sonnette retentit. Petit moment de panique mais je me souviens que Mélissa avait dit qu’elle nous rejoindrait si elle pouvait. Je vérifie à travers l’œilleton de la porte qui est là et ouf, c’est Mélissa. Je suis dans mon simple appareil et j’ouvre la porte. Elle est surprise en me voyant nu mais son regard se porte rapidement vers ma bite qui bande encore et dont la taille et la vigueur ont l’air de lui plaire. On s’embrasse et je la conduis directement dans la chambre où Jade est étendue sur le lit. Elle s’embrassent sur la bouche, ce qui m’étonne un peu et Mélissa lance à Jade : « Eh bien ! Tu n’as pas perdu de temps ! ». Sans dire un mot de plus, Mélissa se met à poil et la beauté de son corps rond mais bien fait et harmonieux m’apparaît dans toute sa splendeur. Elle saute sur le lit et là, sans se soucier de ma présence, elle se met à embrasser goulûment Jade. Leurs mains parcourent leurs corps passant des seins à leurs chattes respectives.Je suis sur le côté, je regarde, je bande et je me branle face à ce spectacle de deux filles magnifiques qui se donnent du plaisir. Mélissa enfourche Jade en position de 69, la bouche de Mélissa se trouvant sur la chatte de Jade tandis le cul de Mélissa est en saillie, sa chatte se positionnant sur la bouche de Jade. Je m’approche du cul de Mélissa et je me retrouve un peu en face de ses grosses fesses que j’avais déjà vues quand elle pompait mon vieil ami Jacques. Mon téléphone est à portée de main et avant de m’approcher un peu plus des deux filles, j’en profite pour immortaliser la scène par quelques photos et courtes vidéos pendant que je me branle en jouissant de la vue. Je m’approche de Mélissa et je me retrouve le nez dans la raie de son cul. Je commence à m’enivrer de l’odeur forte et tellement jouissive de son cul et ma langue se pointe vers son anneau. Je commence à faire des tours de langue sur sa rosette et je me régale pendant que ma main s’active sur ma bite. Ma langue s’égare aussi vers sa chatte et se retrouve en concurrence en quelque sorte avec la langue de Jade qui elle aussi s’occupe activement de la chatte de Mélissa.Comme le lit est grand, je me hisse dessus et je pointe ma bite vers la chatte de Mélissa. Elle est trempée comme on peut s’en douter et j’y pénètre avec une facilité déconcertante. Mélissa, tellement à son affaire ressent à peine qu’une bite est en train de la fourrer. Je commence mes va et vient et mes couilles viennent s’écraser sur la bouche de Jade. Baiser Mélissa est un vrai bonheur et je commence à la faire jouir aussi en même temps qu’elle donne du bonheur à Jade avec sa bouche et ses doigts. Je le vois à ses soupirs qui augmentent et se font de plus en plus rapprochés. Par moment, elle s’arrête de s’occuper de la chatte de Jade. Je desserre mon étreinte et les filles décident alors de changer de position, Mélissa passant en dessous et Jade venant sur elle. Je me repositionne de l’autre côté du lit, là où Jade a son cul en saillie. Sans trop de préliminaires, j’ai déjà fait les honneurs à sa chatte, je pointe ma bite qui bande au maximum sur la chatte de Jade. Là aussi, ça rentre comme dans du beurre, tellement c’est plein de mouille et de salive de Mélissa. Je bourre la connasse de Jade et peu à peu, je sens que les parois de son con se resserrent. Je sais qu’elle ne prévient pas quand elle jouit et je ne souhaite pas jouir dans sa chatte. Je préviens alors les filles en leur disant : « J’arrive, je vais jouir ! ». Elles s’arrêtent dans leurs exercices et dans un mouvement d’ensemble, elles se tournent vers moi, vers ma bite, je devrais dire. J’ai ma main dessus et je fais quelques va et vient, super jouissifs, et mes jets de sperme s’élancent et aboutissent sur les seins de Mélissa en grande partie, normal, les plus gros, et de Jade qui en récupère quelques gouttes. En ayant joui, j’ai l’impression d’avoir sonné la fin de la partie de jouissance des filles et j’en suis un peu désolé. Je me console en me disant qu’on pourra remettre ça un jour prochain. On se rhabille, j’ai droit à des baisers profonds aussi bien de Jade que de Mélissa et on promet de se revoir bientôt, canicule ou pas !

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

About analsex

Browse Archived Articles by analsex

Related

Sorry. There are no related articles at this time.

Leave a Comment

Your email address will not be published.

maltepe escort ankara escort sakarya escort sakarya escort atasehir escort aydınlı escort gaziantep escort pendik escort bahçeşehir escort izmir escort bayan maltepe escort izmir escortlar izmir escort izmir escort escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy çankaya escort maltepe escort izmir escort gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bahis siteleri bursa escort bursa escort porno izle sakarya escort sakarya escort webmaster forum adapazarı travesti porno